‘Â’isha raconte que le prophète -que la bénédiction et le salut d’Allah soient avec lui - entra une fois chez elle alors qu’une femme se trouvait en sa compagnie. «Qui est-ce?» lui demanda le Prophète. «Une telle» répondit ‘Â’isha, qui se mit à lui vanter le grand nombre de ses prières. Le prophète -que la bénédiction et le salut d’Allah soient avec lui - lui dit : «Assez! Contentez-vous d’accomplir ce qui est dans votre mesure. Je vous jure que Dieu ne Se lassera pas (de votre zèle) avant que vous ne vous en lassiez (par votre excès). Le culte que Dieu aime le plus c’est celui pour lequel le fidèle se montre persévérant (même s’il est moindre).» Rapporté par Bukhârî et Muslim.

Abu-d-Dardâ', qui habitait à al-Quds (Jérusalem), dit un jour à Salmân al-Fârisî: "Tu devrais venir habiter en terre sainte!" Salmân lui répondit: "Ce n'est pas la terre qui rend sainte une personne. Ce sont ses actes qui la rendent sainte."